䩙 Format Kindle Read @Sous le feu.La mort comme hypothèse de travail For Free Ѷ PDF Author Michel Goya ओ

䩙 Format Kindle Read @Sous le feu.La mort comme hypothèse de travail For Free Ѷ PDF Author Michel Goya ओ Extrait de l introduction ASSAUT Sarajevo 27 mai 1995 8 h 45 La France est prsente depuis 1992 au coeur des conflits conscutifs l clatement de l ex Yougoslavie Deux bataillons franais de casques bleus sont alors prsents dans la ville de Sarajevo assige par les forces bosno serbes Dans la nuit du 26 au 27 mai, une de leurs units s empare par surprise d un des postes du bataillon implant dans la vieille ville L ordre est immdiatement donn de le reprendre par un assaut afin de librer les prisonniers franais qui y sont gards et de montrer la dtermination de la France Je suis le lieutenant Hluin, je suis en tte de la premire section des Forbans du 3e rgiment d infanterie de marine et je marche vers mon objectif travers les ruelles qui bordent le cimetire juif en direction du pont de Verbanja J ai reu ma mission il y a un peu plus d une heure Elle est trs simple reprendre le poste franais prs du pont Mon ide est d attaquer simultanment les trois petits bunkers qui composent le poste avec un groupe de trois binmes pour chaque objectif Chaque binme, qui comprend un homme qui connat le poste et un autre qui ne le connat pas, a un point d arrive prcis J ai laiss mon adjoint en arrire avec les vhicules, les tireurs d lite dont un avec un fusil Mac Millan de 12,7 mm et les tireurs antichars Sa mission consiste nous appuyer depuis les hauteurs Lorsque je lui ai donn cet ordre, il m a regard, dsespr Mon lieutenant, vous pouvez pas me faire a Le capitaine Lecointre nous accompagne pour grer l environnement de la section, en particulier l appui des pelotons du RICM rgiment d infanterie et de chars de marine Guids par un soldat bosniaque, nous arrivons en vue du poste Je regroupe la section Pour franchir les barbels, nous avions prvu deux portes, pauvre expdient l absence de matriel spcifique Elles sont restes dans les vhicules Tant pis, nous ferons sans Je regarde mes marsouins Ils sont calmes et silencieux Comme eux, je me sens trangement serein Il est vrai que depuis mon rveil, il y a trois heures, je n ai pas eu une minute pour penser au danger J ai une confiance absolue dans mon chef et mes hommes mon signal, nous dvalons baonnette au canon dans la tranche une cinquantaine de mtres de l objectif, appuys d abord par les tirs bosniaques Nous portons les quipements de protection pare balles complets, les mmes qui n ont t conus que pour des missions purement statiques de garde Certains de mes marsouins sont en treillis de crmonie Ils ne savaient pas, quelques heures plus tt, que le point fort de la journe ne serait pas la prise d armes prvue mais un assaut Je lance d abord Le Couric et son groupe en direction de l objectif le plus loign, le poste de garde ouest Je les vois courir puis s arrter devant les barbels qui entourent le poste Ils sont incapables de les franchir et les coups commencent pleuvoir depuis l immeuble Prisunic qui les surplombe Un obus de 90 mm frappe alors le btiment, suivi de rafales de 7,62 et de 20 mm en provenance des pelotons du RICM Nous sommes dsormais envelopps d une bulle de dtonations, claquements, sifflements, impacts Impuissant devant les barbels, un marsouin regarde hbt sa cuisse perfore, un autre a deux doigts sectionns Une balle se loge dans son pare cou Ils resteront sur place, sans mme de la morphine, car elle a t retire des trousses de premiers secours pour viter la toxicomanie Deux autres gars sont vids de toute nergie par la violence qui les entoure, ils sont comme des mannequins inertes Le groupe est hors de combat Mon plan a tenu deux minutes trente l preuve des faits Ce texte fait r f rence une dition puis e ou non disponible de ce titre.Quand il crit, sa main ne tremble pas Dans son dernier ouvrage, ce militaire intellectuel renverse les ides prconues sur les soldats et fait entrer le lecteur dans l univers incroyable du combattant sur le front A partir de souvenirs personnels, de tmoignages d officiers et de soldats de retour du terrain, et de rfrences historiques, il brosse un tableau original sur ce qui se passe dans la tte du militaire lors d une mission Comment grer sa peur et vivre sous le feu de l ennemi Personne ne sort indemne de ces circonstances, y compris le lecteur Et pourtant, ce n est pas un livre sur le stress post traumatique ni un rcit sur l homme dans la guerre La littrature s est dj empare de ces thmes Dans son ouvrage, l auteur veut changer notre regard sur la mort et la guerre, alors que nos socits occidentales les ont refoules Gadz Minassian Le Monde du 20 fvrier 2014 Ce texte fait r f rence une dition puis e ou non disponible de ce titre. Sous le feu.La mort comme hypothèse de travail

  • 1.1
  • 136
  • Format Kindle
  • Sous le feu.La mort comme hypothèse de travail

  • Michel Goya
  • Français
  • 21 October 2017

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *